Les professionnels de la cybersécurité méritent un petit coup de chapeau