De nouvelles recherches révèlent les dépenses informatiques engendrées par la pandémie

Thèmes :
Version imprimable, PDF et e-mail

Mike Vizard s'est récemment intéressé de plus près à une enquête menée par Microsoft dans plusieurs pays concernant la pandémie de covid-19 et la mesure dans laquelle cette dernière a accéléré la transformation numérique et influencé les dépenses informatiques. Plus tôt cette année, l'entreprise Dimensional Research a également mené, à la demande de Barracuda, une enquête similaire aux États-Unis. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les résultats de ces deux enquêtes se sont révélés très intéressants.

Bien que les sujets traités par les enquêtes de Microsoft et Barracuda se recoupaient, les groupes ciblés, eux, étaient différents. Microsoft a en effet interrogé « 800 chefs d'entreprises employant plus de 500 personnes en Inde (IN), en Allemagne (DE), au Royaume-Uni (GB) et aux États-Unis (US) », alors que Barracuda a ciblé 500 décisionnaires informatique de différents secteurs, dans des entreprises n'employant pas plus de 5 000 personnes. 

Les technologies évoluent

Comme l'a reconnu Satya Nadella, PDG de Microsoft, suite à la pandémie, « Microsoft a vu deux ans de transformation numérique se produire en deux mois ». Et nos résultats semblent venir affirmer cette déclaration.

En effet, 76 % des participants ont déclaré avoir investi dans des technologies permettant à leur entreprise de faire face au covid-19. Parmi eux,

  • 41 % ont fait l'acquisition d'outils informatiques supplémentaires, ou ont envisagé de le faire
  • 35 % ont accéléré leur initiatives de transformation numérique
  • 34 % ont investi dans une infrastructure cloud (AWS, Azure, etc.)
  • 34 % se sont tournés vers des applications cloud (applications SaaS, Office 365, etc.)

L'enquête de Microsoft s'intéressait davantage aux outils informatiques, établissant à cette occasion un classement des cinq principaux investissements réalisés en matière de cybersécurité dans l'ensemble des pays participants. Voici le classement des investissements réalisés aux États-Unis :

  1. Dispositifs de protection des points de terminaison
  2. Processus d'authentification multifacteur (MFA)
  3. Outils anti-phishing
  4. Technologie VPN
  5. Formation des utilisateurs à la sécurité

Barracuda et Microsoft ont chacun de leur côté mis en garde le grand public contre la recrudescence des attaques de phishing liées au covid-19 depuis le début de l'année. Les tendances en matière de dépenses concordent à cet égard avec notre base de données sur les menaces.

La taille, un élément clé

Les recherches menées par Barracuda ont montré que les plus grandes entreprises étaient plus susceptibles d'investir dans une infrastructure cloud. Les plus petites entreprises, elles, semblaient encore quelque peu réticentes. 

Les entreprises employant entre 1 000 et 5 000 personnes sont celles qui ont le plus investi dans une infrastructure cloud (44 %), qui ont accéléré leur transformation numérique (42 %) et qui ont adopté des applications cloud (36 %). Au sein de ce segment, 45 % ont fait l'acquisition d'outils informatiques supplémentaires ou ont envisagé de le faire. Ce résultat montre ainsi que les outils informatiques suscitent le plus d'intérêt auprès des entreprises, peu importe leur taille. Comme vous pouvez le constater, au niveau de l'entreprise, les secteurs de dépenses sont similaires. En outre, la tendance des plus petites et des plus grandes entreprises en matière d'investissement ne diffère que de 9 points.

 

Le deuxième segment regroupe les entreprises de taille moyenne, employant entre 100 et 1 000 personnes. Ces entreprises ont notamment démontré des priorités de dépenses presque identiques, avec seulement 10 points d'écart entre le premier et le dernier secteur d'investissement. Contrairement aux deux autres segments, les entreprises de taille moyenne ont investi en priorité dans les applications cloud (36 %). Elles ont ensuite investi dans de nouveaux outils informatiques (34 %), dans une infrastructure cloud (33 %) et dans l'accélération de leur transformation numérique (26 %). 

Seuls 20 % des participants sont des petites entreprises employant moins de 100 personnes. 50 % d'entre elles ont fait l'acquisition d'outils informatiques supplémentaires ou ont envisagé de le faire, ce qui représente en fait le plus important secteur de dépenses pour les entreprises de cette taille. Seuls 19 % d'entre elles ont renforcé leurs investissements en matière de cloud public. Toutefois, 28 % ont adopté des applications cloud telles qu'Office 365, et 37 % ont accéléré leurs initiatives de transformation numérique.

Nous ne pouvons pas directement comparer les participants de l'enquête Microsoft aux participants de cette enquête. Néanmoins, leurs résultats s'avèrent intéressants. En effet, la majorité des participants aux États-Unis ont augmenté de presque 25 % leur budget alloué à la cybersécurité. En outre, ils ont recruté des experts en sécurité ou fait appel à des services de sécurité tiers. Au total, 81 % des participants, tout pays interrogé confondu, se sont sentis obligés de réduire les coûts liés à la sécurité, tout en investissant davantage dans ce domaine. Parmi eux, environ 40 % préfèrent investir dans un système de sécurité cloud afin de pouvoir atténuer ces coûts, alors que 26 % des participants investissent plus particulièrement dans des outils anti-phishing. L'article rédigé par Mike Vizard analyse ces priorités de manière plus détaillée.

Les initiatives de cybersécurité post-pandémie

Les décisionnaires informatique sont partagés quant aux répercussions sur le long terme de ces investissements liés au covid-19. 41 % des personnes que nous avons interrogées ont déclaré que ces changements permettraient de faciliter les initiatives en matière de cybersécurité, une fois la pandémie passée. Toutefois, 33 % des participants ont affirmé que ces changements rendraient les initiatives de sécurité plus complexes. Enfin, 26 % des participants ont déclaré que ces changements ne feraient aucune différence.

Le fait que les participants estiment avoir renforcé leurs dispositifs de cybersécurité lors de la pandémie est encourageant, mais ce chiffre n'est supérieur au nombre de décisionnaires pour qui la pandémie a aggravé la situation que de 8 %. Quelle en est la raison ?

Ces résultats peuvent avoir été influencés par un certain nombre d'événements survenus lorsque le quotidien des entreprises a été perturbé, ainsi que par des scénarios d'avenir que de nombreuses entreprises sont incapables de prévoir dans l'état actuel des choses.  

Les résultats de notre enquête suggèrent que les entreprises n'ont pas encore su résoudre les défis posés par la pandémie. En examinant toutes les informations présentées lors de cette enquête, il semble qu'un nombre important d'entreprises mette cette période à profit pour repenser leurs activités et réfléchir à un modèle d'entreprise numérique.   

Et ensuite ?

Vous vous demandez à quoi ressembleront vos équipes au lendemain de la pandémie ? Barracuda vous propose des solutions qui protègeront votre messagerie, vos données, votre réseau et vos applications, peu importe l'endroit où travaillent vos équipes. Pour en savoir plus sur nos solutions de protection des télétravailleurs, consultez notre site Web.

Consultez cet article pour en savoir plus sur la façon dont Microsoft et Barracuda unissent leurs efforts pour aider leurs clients à migrer vers le cloud public en toute sécurité, à améliorer leurs performances réseau, et à réduire les coûts informatiques.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Remonter en haut de page
Tweeter
Partager
Partager