Les attaques de ransomware constituent un problème croissant pour les détaillants

Version imprimable, PDF et e-mail

La pandémie n'a pas épargné le secteur de la vente au détail. Si certains de ses effets les plus flagrants sont bénéfiques (Amazon avait par exemple toutes les clés pour s'adapter au pic de demande généré par la pandémie), des milliers de détaillants ont fermé en 2020 ou prévoient de le faire en 2021. Mais ces situations ne sont pas toutes la conséquence de la pandémie et les chiffres ne représentent pas le secteur de la vente au détail dans son intégralité. Des analystes du secteur prévoient également l'ouverture de milliers de magasins en réponse à la popularité croissante des magasins de déstockage et à prix unique.

D'autres changements se profilent à l'horizon, notamment une complexité accrue de l'environnement informatique. Les détaillants tirent parti des nouveautés en matière de systèmes intégrés, d'appareils de contrôle industriel et de nouvelles technologies pour mettre en place des systèmes de livraison en flux tendu. Ces technologies sont à l'origine de migrations vers le cloud, tandis que les consommateurs se tournent davantage vers le commerce en ligne et les transactions autres qu'en espèces. Les commerçants qui n'investissent pas dans cette transformation numérique ont souvent recours à des technologies héritées obsolètes.

10 mois d'attaques par ransomware sur les détaillants

En parallèle, les cybercriminels développent des organisations complexes pour s'attaquer à des données plus lucratives et demander des rançons plus conséquentes. L'avènement des Malwares-as-a-Service facilite l'accès aux ransomwares par des pirates prêts à partager une rançon. Si tous les secteurs sont dans la ligne de mire, la vente au détail est devenue une proie de choix ces dernières années. Une nouvelle étude révèle que les attaques par ransomware contre le secteur du commerce de détail sont en pleine expansion. Elles ont notamment connu une hausse de 183 % au cours des deux premiers trimestres de 2021. Voici certaines des attaques les plus remarquables des 10 derniers mois :

Les répercussions d'une attaque par ransomware s'arrêtent rarement de façon brutale. Une entreprise peut tout à fait être incapable de reprendre une activité normale pendant un certain temps, ce qui signifie une perte incalculable de chiffre d'affaires. Ce type d'événement ternit aussi la confiance des consommateurs en la marque, entraînant davantage de pertes de ventes. L'entreprise peut alors faire l'objet d'un procès ou déclarer faillite des mois ou des années plus tard, selon l'impact de l'incident sur l'activité et la clientèle. Il n'est même pas besoin de mentionner les répercussions d'un vol de données ou du paiement des rançons.

Le mieux à faire dans le cas d'une attaque par ransomware reste de ne pas payer de rançon et de vous protéger à l'aide d'une défense multicouche, ce qui est simple comme bonjour.  Découvrez comment Barracuda peut vous aider à protéger votre entreprise.

Remonter en haut de page
Tweeter
Partager
Partager