Microsoft Azure

Questions/réponses des clients : architecte cloud et ingénieur Reinout Pennings

Version imprimable, PDF et e-mail

Reinout Pennings a une expérience notable en tant que spécialiste du cloud et de Barracuda. Après avoir travaillé pendant 12 ans pour la compagnie d'assurance Achmea en tant que spécialiste de l'infrastructure, chef d'équipe chargé de l'hébergement web, ingénieur senior SharePoint et, enfin, ingénieur senior spécialisé dans le cloud, M. Pennings est, depuis septembre 2021, architecte et ingénieur spécialisé dans le cloud pour la société néerlandaise d'IoT InnoTractor BV. Au cours de cette période, M. Pennings a acquis une grande expérience dans le domaine des environnements informatiques d'entreprise et de la transition vers le cloud. Il considère Microsoft Azure comme l'une des évolutions les plus importantes de ces dernières années et Barracuda comme l'un de ses principaux acteurs.

Questions-réponses avec Reinout Pennings

Reinout PenningsQu'est-ce qui rend Azure si spécial ?

Avec Azure, Microsoft a réussi à construire un écosystème informatique complet pour les entreprises. Après un lobbying intense, nous avons pu obtenir l'accord d'Achmea pour que le déploiement d'Azure soit la prochaine étape stratégique. Au départ, le cloud était effectivement vu avec méfiance. Cela s'explique par le fait que celui-ci était encore relativement récent et qu'il ne relevait pas d'une entité « locale » mais d'un puissant acteur américain entre autres. Cela a donné lieu à toutes sortes de questions et de préoccupations, telles que la sécurité, la conformité, le coût, etc. Notre tâche a consisté à créer un environnement cloud avec des postes de travail de développement comme exemple concret, capable de réaliser les mêmes tâches que celles que nous avions l'habitude d'accomplir dans les environnements traditionnels au sein de notre centre de données privé mais en garantissant un moindre coût, une plus grande rapidité et une meilleure qualité. Ce qui fait le succès d'Azure, c'est qu'il fournit en fait un écosystème complet ainsi qu'un excellent environnement permettant son exploitation. Microsoft a consenti de gros investissements pour simplifier au maximum le travail avec cette infrastructure virtualisée et la normaliser par le biais de sa configuration Azure Resource Manager.

Quels ont été les principaux défis à relever en adoptant Azure ?

De nombreux processus informatiques sont encore exécutés manuellement et il existe de nombreuses manières différentes de travailler, notamment dans les grandes entreprises. Chez Achmea, notre objectif était précisément de les automatiser et de les standardiser au maximum. Il n'est jamais très judicieux de faire quelque chose manuellement et de le refaire sans cesse. Vous vous demandez sûrement « Pourquoi je fais ça ? » même si vous n'effectuez cette tâche que quelques fois par an. Si vous consacrez chaque année une journée à cette tâche, vous ne créez aucune valeur supplémentaire ou nouvelle. L'automatisation a au moins le mérite de libérer des ressources et de favoriser ainsi l'innovation et l'optimisation car il y a de moins en moins de dépenses opérationnelles ou de dettes techniques. Grâce à Azure et à son écosystème, nous avons commencé à automatiser tous les processus informatiques qui étaient encore exécutés manuellement. À l'époque, deux fournisseurs étaient spécialisés dans la gestion des réseaux cloud dans Azure et Barracuda était l'un d'entre eux. Nous avons choisi Barracuda en raison de nos exigences et des options complémentaires qu'offre Azure.

Que pensez-vous de l'évolution de Barracuda au sein d'Azure ?

Au début, Azure avait assurément quelques lacunes. Par exemple, elle n'avait pas encore de fonctionnalité de routage et ses options pour contrôler le flux de données étaient plutôt limitées. Elle n'offrait pas de fonctions d'équilibrage de charge ou de redondance associées au trafic réseau statique. Barracuda a été le premier, avec Microsoft, à fournir la fonctionnalité nécessaire à cet effet dans Azure, que Barracuda pourrait ensuite utiliser, grâce à sa solution de pare-feu. D'autres fonctionnalités ont été ajoutées à Azure au fil du temps et, s'il n'y avait pas de solution d'intégration disponible, nous cherchions la meilleure façon de les utiliser dans Barracuda. Parfois, j'avais des idées qui allaient au-delà de ce sur quoi Barracuda travaillait, et à un moment donné, on m'a mis en contact avec le responsable du programme chez Barracuda, qui était chargé du Barracuda CloudGen Firewall. Par la suite, nous avons entretenu des contacts réguliers pour échanger des idées sur les défis posés par le cloud au niveau du réseau ainsi que sur les nouvelles fonctionnalités liées à la gestion opérationnelle. Ce faisant, j'ai pu fournir à Barracuda des informations sur les raisons pour lesquelles une fonctionnalité particulière était essentielle pour les grandes entreprises et sur la manière de résoudre ce problème grâce au Barracuda CloudGen Firewall. J'ai également pu leur présenter comment, en utilisant Microsoft Azure, j'avais réussi à développer une solution que Barracuda n'avait pas encore envisagée.

Comment Barracuda se différencie-t-il dans ce domaine ?

Au début, les principaux concurrents de Barracuda dans le domaine des réseaux n'étaient pas du tout implantés dans le cloud. En réalité, j'avais le sentiment que les principaux acteurs ne voulaient même pas aborder la question du cloud. Au contraire, ils ont considéré qu'il s'agissait d'une étape peu souhaitable car le cloud avait naturellement un impact sur leur marché des appliances matérielles. Barracuda a adopté une approche très différente. Ils ont compris que c'était la solution. Qu'il valait mieux, en matière de cloud, se jeter à l'eau tout de suite plutôt que d'attendre sous peine de passer à côté de trop de choses. Barracuda reste le leader en matière d'innovations réseau en ce qui concerne Azure. Si l'on se penche sur l'évolution d'autres fournisseurs bien connus par rapport à Azure, il semble qu'ils soient restés plus ou moins au même point. Ils ont souvent transféré leurs logiciels d'appliance traditionnels vers le cloud sans étudier le fonctionnement d'Azure et la manière de l'intégrer grâce à cette plateforme. En revanche, Barracuda améliore constamment sa solution de pare-feu pour Azure en tenant compte de la mise en réseau de Microsoft Azure.

Nous constatons également qu'ils écoutent nos suggestions concernant de nouvelles fonctionnalités et/ou options et qu'ils sont enclins à en parler avec nous.

Je consulte encore régulièrement Barracuda à ce sujet même si je me penche actuellement sur d'autres niveaux de réseau car InnoTractor utilise le cloud pour nos solutions IoT SaaS. Et j'y vois aussi beaucoup d'opportunités, notamment du fait que l'accent soit mis sur l'utilisation directe du cadre Azure pour les solutions SaaS d'InnoTractor. Je suis toujours ravi de partager ces informations avec Barracuda et la réponse de Barracuda est toujours la même : « Super ! Comment pouvons-nous vous aider ? » Voilà comment un véritable partenariat s'est formé avec mon employeur actuel, InnoTractor. Notre objectif reste le même : comment Barracuda peut-il encore améliorer ses produits pour qu'ils répondent encore mieux à nos besoins. Tout le monde y gagne.

Vous êtes très actif dans la communauté des utilisateurs de Barracuda. Quelle importance cela revêt-il pour vous ?

Contribuer à la communauté des utilisateurs est et reste un plaisir et je suis heureux de le faire. Mon parcours et mon expérience chez Barracuda et Microsoft Azure font qu'il y a toujours des sujets et des défis pour lesquels je peux apporter mon aide. Et en aidant les autres, je me rends aussi service à moi-même car ils portent un regard différent et parfois nouveau sur certaines idées. Les conversations que j'ai avec d'autres utilisateurs et les retours que je reçois, à leur tour, approfondissent mes connaissances et me permettent de toujours mieux travailler.

Reinout est le premier « Most Valued Professional » (Professionnel le plus estimé ou MVP) de Barracuda et un contributeur actif de la communauté des clients de Barracuda via le programme de défense de Barracuda, Barracuda Insiders.

Rejoindre Barracuda Insiders

Remonter en haut de page
Tweeter
Partager
Partager