La cybersécurité devient finalement un véritable sport d’équipe